Nos modalités d’intervention

Nos expertises se déroulent selon un processus découpé en 4 phases qui peuvent être concomitantes. Ce processus est partie intégrante de notre agrément par la Direction Générale du Travail et vous garantit la conformité de nos interventions par rapport au cadre légal.

1. L’instruction de la demande

L’instruction de la demande permet ainsi d’enrichir la problématique initialement posée par le CSE, en l’examinant, en la discutant et en la requalifiant si nécessaire afin de de mettre à jour les éventuels facteurs non considérés jusqu’alors et d’identifier les moyens et interlocuteurs qui pourront être associés (services, équipes, Irp, outils, etc..).

Cette phase d’instruction vise la co-construction d’une expertise en collaboration avec l’ensemble des acteurs qui ont un rôle clé. Elle évite de répondre trop vite à une demande encore incomplète du type « problème / cause / solution » et de sous évaluer les délais et moyens nécessaires.

La formalisation de cette phase d’instruction sera la lettre de mission. Le CSE pourra également être accompagné dans la rédaction de la désignation afin de restreindre les motifs de contestation de l’expertise.

2. La construction du diagnostic

Le diagnostic débute lors de la phase d’instruction de la demande, par l’élaboration de pré-hypothèses guidant le cadrage de l’expertise. Ainsi, les élus du CSE évoquent des questions, relatives à leur inquiétude sur une possible altération des conditions de travail et de la santé des salariés, qui se traduisent en pré-hypothèses et vont définir le périmètre des activités concernées par l’expertise en termes de nombre et de nature des entretiens.

Il sera possible à l’expert, afin de mieux cibler la demande sur un périmètre très vaste, de mettre en place un questionnaire en rapport avec les sujets à traiter et le diffuser aux salariés par l’intermédiaire des élus du CSE (ou de la direction si l’ambiance n’est pas conflictuelle).

Ces entretiens seront alors complétés par des observations in situ nous permettant de mieux cerner et valider les problématiques ou bien d’en faire jaillir de nouvelles.

Durant cette phase, les pré-hypothèses seront enrichies, confirmées ou infirmées pour donner lieu à des hypothèses, base du diagnostic.

3. La transmission du diagnostic

La confrontation entre les résultats des entretiens et des observations donne lieu à une étape de validation. Des points réguliers entre les experts de l’équipe mais aussi avec le CSE, pouvant être formalisés en groupe de travail ou comité de pilotage, permettent d’affiner le diagnostic jusqu’à formuler des préconisations destinées à prévenir les risques pour la santé des salariés ou au moins améliorer leurs conditions de travail dans son contexte.

C’est le rôle du pilote de l’expertise de tracer les jalons des différentes étapes à mener par son équipe jusqu’à la remise du rapport provisoire aux élus du CSE.

4. Les propositions et le transfert

Le transfert de compétence s’opère de manière implicite en direction du CSE tout du long de la procédure d’expertise, par l’intermédiaire de points réguliers ou à travers l’animation de groupe de travail.

Néanmoins l’ensemble des propositions sont détaillées lors de la restitution finale et sont formalisées par le rapport d’expertise. Les propositions et recommandations sont concrètes, personnalisées et motivées. Le rapport est ainsi conçu dans un esprit didactique afin de faciliter la prise en charge des concepts utilisés dans le cadre de l’expertise.

La méthodologie du transfert d’expertise repose sur les éléments suivants :

  • Les livrables (rapport / Powerpoint)
  • La restitution proprement dite
  • Les modèles théoriques explicités dans le rapport
  • La Bibliographie adaptée
  • Des groupes de travail favorisant débat et expression
  • Des groupes de travail animés dans un esprit de co-construction

Télécharger notre plaquetteContacter un de nos consultants CSE

  • Une méthodologie et un accompagnement tout au long de l’expertise
  • Un accompagnement personnalisé enrichi par nos expériences terrain
  • Une véritable prise en charge de la prévention en amont
  • Une équipe d’experts pédagogiques et intervenants de terrain